Du pouvoir des initiatives citoyennes – Bilan de l’année 2016

Après 99 villes parcourues en 60 jours représentant plus de 5 500 kilomètres, 41 toits sous lesquels nous avons été accueillis, 7 interventions médiatiques et 747 contributions au recueil à venir, il est temps de dresser le bilan de cette année 2016 qui a vu bourgeonner notre projet. Ambitieux, utopique, vain, révolutionnaire, authentique, constructif : les adjectifs utilisés par nos interlocuteurs au cours de cette année 2016 furent nombreux et parfois contradictoires – mais, pour la majorité d’entre eux, ils furent incroyablement encourageants.

Lorsque j’en ai parlé à Baptiste, au début de l’année 2016, ce projet n’était encore qu’une idée abstraite et idéaliste : créer une plateforme où chacun pourrait participer, contribuer à la dynamique collective de braimstorming pour réinventer l’Europe. A l’époque, j’assistais à Londres aux conséquences désastreuses de la méconnaissance citoyenne de l’Europe : arguments erronés et chiffres fantaisistes circulaient joyeusement dans les médias, et les citoyens britanniques eurent à se prononcer sur une question absolument fondamentale pour la dynamique de leur pays sans en connaître réellement les tenants et aboutissants. Alors puisqu’un référendum binaire n’est certainement pas la réponse la plus efficace à la construction européenne citoyenne, l’idée de ce recueil est au contraire de rassembler les propositions de citoyens de tous milieux pour inventer l’Europe à venir. Le message principal de notre Tour a toujours été le suivant : si l’Europe est imparfaite, c’est qu’elle est perfectible. Si elle est perfectible, alors perfectionnons-la ! La question « pour ou contre l’Europe » perd ainsi tout son sens, si l’on prend en considération la capacité humaine à s’adapter aux changements pour mieux accueillir le monde à venir.

C’est pourquoi nous nous sommes lancés dans cette aventure, pourtant plus difficile pour des jeunes diplômés que de simplement trouver un stage de fin d’études. Créer une association, lancer une dynamique collective, recruter notre volontaire en service civique, mettre en place une communication efficace sur plusieurs plateformes simultanément et à destination de publics différents, nous faire connaître dans les médias, organiser une levée de fonds pour nous permettre financièrement de nous lancer : tant de choses que nous avons appris à gérer en quelques mois à partir d’un simple concept de projet citoyen ! Et pour corser la chose : l’Europe. L’Europe, ce thème partout présent mais rarement abordé, semblant lointain, complexe et clairement pas dans les priorités actuelles pour beaucoup. C’est pourtant j’en profite pour sincèrement remercier à nouveau les partenaires de notre Tour qui nous ont aidé à donner vie à notre projet. C’est aussi grâce à eux que cette initiative citoyenne sera une réussite.

Et quelle expérience que ce début de Tour ! Nous en sommes à un tiers du projet, et avons eu l’exceptionnel privilège d’échanger au sujet de l’Europe de demain avec des centaines de parfaits inconnus que nous n’aurions sans doute jamais rencontrés autrement, dans un cadre souvent à couper le souffle qu’est la France, ses littoraux, ses forêts, ses collines. Ces centaines d’inconnus nous ont, spontanément, au détour d’une rue piétonne ou à la sortie d’une boutique, confié leurs idéaux, leurs souhaits, leurs rêves pour l’avenir de l’unité européenne – tout comme leurs exigences, leurs craintes, leur indignation face à ce qui ne leur plaisait pas dans le monde d’aujourd’hui. Sans nous connaître, simplement en acceptant de faire confiance à deux jeunes qui ne demandaient qu’à les écouter.

Alors 2017 nous promet certainement de très belles choses. Non seulement d’autres centaines encore de citoyens désireux de participer à notre recueil de propositions, mais également un défi médiatique à relever afin d’offrir l’écho le plus important possible à notre recueil une fois le Tour fini. Et, en bout de course, l’objectif final : écrire et transmettre aux décideurs un rapport public rassemblant les propositions citoyennes recueillies au fil de notre Tour de France, assorti d’un livre grand public destiné à tous les citoyens. Le rapport public sera précédé d’un immense vote en ligne, qui présentera les différentes idées et vous invitera (oui, vous !) à nous indiquer vos propositions préférées/prioritaires. Bref, le projet ne s’achèvera pas simplement lorsque Trotteuse, notre fidèle destrière, sera garée devant chez nous à la fin du voyage…

Alors, on les rallume ces étoiles ?! 😉

Ariane

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s