Jeunesse lève-toi

« Ah mais c’est dépassé vos questions pour les vieux de mon âge ! Allez demander ça aux jeunes ! »

Combien de fois avons-nous entendu cette phrase ou l’une de ses variantes au cours de nos quatre mois de Tour de France ? Combien de fois allons-nous à nouveau l’entendre au cours des deux mois qui restent à venir ?

Il se trouve curieusement que les jeunes, c’est un peu comme l’Union européenne. Explications. La société en attend beaucoup, énormément même. C’est leur premier point commun. Les citoyens ont conscience de l’importance que leur action pourrait avoir si elle était encore plus dynamique, pour inventer la société de demain.

Les plus âgés se souviennent de la Résistance, les soixantenaires de Mai 68, et ceux qui ont grandi au cours des Trente Glorieuses en pleine période de rêve et d’abondance le reconnaissent volontiers. La société dans son ensemble réalise peu à peu que les successions de crises que nous vivons aujourd’hui ne sont pas réellement des « crises », mais plutôt un changement de paradigme dans les dynamiques du monde. Rien que ça ! Internet a bouleversé la vision des citoyens du monde, en particulier des plus jeunes. Désormais chacun peut prendre part au débat public : budget participatif, consultations citoyennes en ligne… et que dire du pouvoir du buzz par les associations et entreprises sociales ? Un tournant s’amorce.

Un tournant s’amorce et les lignes bougent. C’est le deuxième point commun entre la jeunesse européenne et son Union : toutes deux évoluent pas à pas, discrètement, posant une brique après l’autre les fondements de demain. Tandis que l’Union européenne adopte des projets ambitieux comme EURES ou Horizon 2020, se démocratise en adoptant le système du Spitzenkandidat pour rendre la Présidence de la Commission plus représentative, étend Erasmus+ bien au-delà des universités ou encore décide d’un réel tournant depuis 2014 en arrêtant les normes sur les chasses d’eau des WC ou la forme des clémentines, les initiatives jeunes pour un monde alternatif et plus durable se multiplient. Voyez le succès du film Demain ! Combien de villages ré-énergisés par l’arrivée de jeunes adultes désireux de développer un mode de vie plus proche de leurs racines, consommateurs de bio et entrepreneurs dans des centres-villes autrefois menacés de désertification ? C’est un constat sans équivoque : les choses commencent à bouger.

Troisième point commun, donc, entre les jeunes et l’Europe : l’enjeu de la communication. Si les mouvements des uns et des autres changent peu à peu le cadre de la société actuelle, la dynamique ne saurait s’amplifier sans une vraie communication, efficace et moderne, à destination de l’ensemble des citoyens.

A destination de ceux parmi les moins jeunes qui soupirent après l’inactivité de la jeunesse qui nous perdra tous (le fameux de mon temps…), leur faire savoir que les temps changent pour de bon. Que le nombre d’entreprises sociales ou encore de plateformes citoyennes bondit depuis quelques années, qu’on est bien plus sensibilisés aux questions d’environnement que le furent nos parents, convaincre les médias généralistes de parler de toutes ces dynamiques positives relayées par des magazines comme Kaizen ou We Demain qui ne touchent pas (encore) tout le monde.

A destination de ceux parmi les citoyens européens qui rêvent d’une abolition pure et simple du moindre projet européen de vivre-ensemble, leur faire connaître tout ce que l’Union peut leur proposer qu’ils ne connaissent pas (encore). Que la Commission européenne travaille en ce moment à établir un SMIC européen, que la lutte contre l’évasion fiscale est l’une des priorités du Commissaire Pierre Moscovici, que l’UE compte parmi les leaders mondiaux en termes de politique environnementale. Qu’elle est sans aucun doute améliorable encore, mais qu’elle vaut le coup de se pencher sur son action – quitte à la critiquer s’il le faut, toujours avec une visée constructive pour améliorer ses défauts. Faire savoir que les temps changent, et participer à ces changements. Rendre la citoyenneté participative, inventive, constructive.

Un seul exemple, un exemple parlant se présente au moment d’écrire ces lignes : à l’heure actuelle, un rassemblement sans équivalent depuis des années est en cours à Paris à travers le mouvement #PulseOfEurope, Pouls de l’Europe, où des milliers de jeunes sont rassemblés pour clamer leur attachement à l’Europe. A Paris aujourd’hui, à Francfort ou dans d’autres villes encore plus tôt, à Strasbourg ou à Lyon dans les semaines à venir…

Jeunesse et Europe, même défi : ré-inventons notre société pour demain !

Pour faire nos ADN
Un peu plus équitables
Pour faire de la poussière
Un peu plus que du sable
Jeunesse lève-toi

Comme un éclat de rire
Vient consoler tristesse
Comme un souffle avenir
Vient raviver les braises
Jeunesse lève-toi

Damien Saez

Publicités

Un commentaire sur « Jeunesse lève-toi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s